Outils numériques


Ajouter un outil numérique

Il y a 19 fiche(s) correspondante(s) à vos filtres .

Cobudget – décider collectivement de la répartition d’un budget

Pour quel usage utiliser cet outil ? : Prise de décision et gouvernance
Description de l'outil :

Cobudget est un logiciel libre qui permet de décider de répartitions budgétaires de manière démocratique. Chaque participant dispose d’une fraction du budget total qui constitue son « droit de vote ». On peut proposer des « bucket » qui correspondent à des objectifs de budgets nécessaires pour mener à bien des projets. Chacun peut ensuite utiliser attribuer ses fonds aux différents projets, et chaque projet est validé lorsqu’il atteint son objectif.

Exemple de découverte présentielle des prises de décision liées à ce type d'outils : https://ressources.osons.cc/?AtelierAuxGrandsVoisinsExperimenterLaPr

Avantages de l'outil :
  • Chacun peut proposer des projets sans contrainte
  • Tout le monde a le même pouvoir de décisions
  • Le montant des budgets des projets est proportionnel au nombre de personnes qu’ils intéressent. Plus le projet nécessite de fonds, plus le nombre de personnes devant y contribuer est important.
  • Oblige les projets à être présentés à l’écrit
  • Facilite une vision d’ensemble par chacun de tous les projets, même ceux qui ne le concerne pas.
  • Peut être utilisé au long court pour affecter un budget annuel
Inconvénients de l'outil :
  • Impossibilité de modifier les budgets affectés une fois fait
  • Nécessite une gouvernance claire et une bonne compréhension du cadre général et des enjeux de ces attributions budgétaires.

Lien vers l'outil : http://cobudget.co/
Auteur.trice(s) de la ressource : Romain Lalande
Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
Contributeur.trice.s ayant expérimenté cet outil :
cobudgetdecidercollectivementdelareparti_template_cobudget.png
CobudgetDeciderCollectivementDeLaReparti (Outil numérique)
créée le 18.06.2018 à 09:25, mise à jour le 08.07.2018 à 10:32.

FlickR - créer une bibliothèque d'images

Pour quel usage utiliser cet outil ? : Album photo
Description de l'outil :

Usages outil

 FlickR est un service en ligne qui permet de stocker des photos et d?être utilisé comme une bibliothèque d?images en ligne en utilisant :
  • un système de mots-clés
  • la création de groupes de contributeurs ouverts ou fermés (albums)

 FlickR peut-être utilisé pour mutualiser un grand nombre de photos entre plusieurs utilisateurs autour d?une thématique ou d?un quartier par exemple.

Intérêts principaux et limites

Avantages :
  • 1 To d?espace de stockage mis à disposition gratuitement
  • large choix de licences,
  • possibilité de définir un accès public ou privé pour ses photos,
  • fait référence dans la recherche de licence libre,
  • moteur de recherche et référencement efficace

Inconvénient :
  • nécessite une adresse yahoo pour se créer un compte
  • contribution à un album commun nécessite d?être à l?aise avec le numérique
  • modèle économique basé sur les données des utilisateurs
Lien vers l'outil : https://www.flickr.com/
Lien vers le mode d'emploi : https://frama.link/tuto_flickr
Auteur.trice(s) de la ressource : Coopérative Artefacts (Malvina Balmes / Romain lalande)
Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
Contributeur.trice.s ayant expérimenté cet outil :
FlickrCreerUneBibliothequeDImages (Outil numérique)
créée le 13.04.2018 à 12:47, mise à jour le 13.04.2018 à 12:49.

Framacalc

Pour quel usage utiliser cet outil ? : Ecriture collaborative, Echanger à distance
Description de l'outil : Framacalc est un véritable tableur en ligne qui permet de travailler à plusieurs et en temps réel sur une même feuille de calcul.
Lien vers l'outil : https://lite.framacalc.org/
Lien vers le mode d'emploi : https://lite.framacalc.org/
Auteur.trice(s) de la ressource : Christelle Cohen, Sandra Gauthier
Licence d'utilisation la ressource : Licence non-libre
Contributeur.trice.s ayant expérimenté cet outil :
FramacalC (Outil numérique)
créée le 18.12.2017 à 16:35, mise à jour le 18.12.2017 à 16:35.

Framadate

Pour quel usage utiliser cet outil ? : Trouver une date commune
Description de l'outil : Permet de proposer plusieurs dates et plusieurs créneaux horaires et de les envoyer à plusieurs membres à l'aide d'un lien.
Chacun coche selon ses disponibilités, ce qui évite de s'envoyer de nombreux mails.
La date retenue est ensuite envoyée à chaque personne concernée.
Pas besoin de créer un compte.
Lien vers l'outil : http://framadate.org
Auteur.trice(s) de la ressource : Valérie
Licence d'utilisation la ressource : Licence non-libre
Contributeur.trice.s ayant expérimenté cet outil :
FramadatE (Outil numérique)
créée le 18.12.2017 à 16:35, mise à jour le 18.12.2017 à 16:41.

FramaForm - Questionnaire et sondage en ligne

Pour quel usage utiliser cet outil ? : Faire un sondage
Description de l'outil :

Usages de l'outil

Au-delà du simple sondage, nous avons souvent besoin de recueillir les besoins ou les avis d’habitants ou de partenaires. Des outils de questionnaire en ligne vous permettront de concevoir le questionnaire, de l'envoyer et de traiter les données plus simplement et plus rapidement.

Framaform est une alternative à Google Form, qui permet de créer des questionnaires en lignes rapidement et simplement. Vous pouvez voir et analyser les données ainsi recueillies.

Framaform peut-être utile pour :
  • lancer une enquête de besoins grand public
  • recueillir des avis sur une réunion ou une formation passée
  • sonder un groupe sur ses besoins et envies
  • lancer une pétition en ligne

Intérêts principaux et limites

Avantages
  • Aucune compétence technique particulière n'est nécessaire : il vous suffit de glisser-déposer les champs souhaités
  • compilation des réponses reçues en temps réel (actualisation des graphes en direct et en continu)
  • service gratuit
  • service sans publicité et respectueux de vos données

Inconvénients
  • l'outil d'analyse des réponses est basique, on ne peut pas faire de traitements poussés. Pour cela, il faudra exporter les données et les re-travailler depuis un tableur.
  • pas (encore) de fonctionnalités collaboratives pour concevoir un formulaire à plusieurs personnes (pour le moment, vous devrez vous connecter à plusieurs sur le même compte)
  • Une inscription au service est nécessaire. Un lien vous sera envoyé sur votre boite de réception, vous devrez cliquer sur ce lien pour valider votre inscription.
Lien vers l'outil : https://framaforms.org/
Lien vers le mode d'emploi : https://frama.link/tuto_framaform
Auteur.trice(s) de la ressource : Nicolas Geiger / Collecti.cc
Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
Contributeur.trice.s ayant expérimenté cet outil :
FramaformQuestionnaireEtSondageEnLigne (Outil numérique)
créée le 13.04.2018 à 12:40, mise à jour le 13.04.2018 à 12:40.

Framagenda

Pour quel usage utiliser cet outil ? : Partage et diffusion d'événements
Description de l'outil : L'agenda mis à disposition par Framasoft.

Un très bon texte sur le sujet,
Lien vers l'outil : https://framagenda.org
Lien vers le mode d'emploi : https://docs.framasoft.org/fr/nextcloud/
Auteur.trice(s) de la ressource : Framasoft
Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
Contributeur.trice.s ayant expérimenté cet outil :
FramagendA (Outil numérique)
créée le 31.12.2017 à 10:10, mise à jour le 31.12.2017 à 10:10.

FramindMap - Les cartes mentales

Pour quel usage utiliser cet outil ? : Cartographie, Récolter des fonds
Description de l'outil :  FramindMap est un outil en ligne libre et gratuit proposé par l’association Framasoft pour réaliser des cartes heuristiques (ou cartes mentales).

 FramindMap permet ainsi d’organiser des idées de manière visuelle et non linéaire pour
  • Faire un brainstorming
  • Ordonner ses idées
  • Apprendre et faire apprendre une leçon
  • Réaliser des classifications
  • Identifier les éléments importants


Intérêts principaux et limites

Avantages :
  • permet d'organiser des idées collectivement en cartographiant la diversités des propositions
  • permet de partager des cartes heuristiques en ligne, accessible par un simple lien internet
  • permet de valoriser et de rendre lisibles des informations éclatées en les classifiant
  • C'est un logiciel libre et gratuit utilisable en ligne, par tous et sans installation.
  • Possibilité d’insertion dans un site web

Inconvénient :
  • demande, si utilisé en direct en réunion, un peu de pratique
Lien vers l'outil : https://framindmap.org/c/login
Lien vers le mode d'emploi : https://frama.link/tuto_framindmap
Auteur.trice(s) de la ressource : Association Tiriad
Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
Contributeur.trice.s ayant expérimenté cet outil :
FramindmapLesCartesMentales (Outil numérique)
créée le 13.04.2018 à 12:51, mise à jour le 13.04.2018 à 12:51.

Les Gares centrales - des espaces de travail collaboratif

Pour quel usage utiliser cet outil ? : Gestion de projet
Description de l'outil : La gare centrale est un espace de partage d'information, physique ou virtuel, qui rend visible tous les éléments utiles aux membres d'un collectif pour y agir en collaboration.

Une gare centrale : des usages multiples


En fonction de la manière dont elle est conçue, et selon la nature du collectif, la gare centrale peut être à la fois :
  • Un outil de gestion de projet qui rend visible les actions menées par chacun
  • Un moyen de favoriser l'implication de nouveaux membres car il permet de comprendre le fonctionnement et les modalités de contribution au projet commun
  • Un gage de transparence de la gouvernance lorsque l'on y partage les règles et relevé de décision
  • Un aide mémoire qui joue un rôle d'aiguillage vers toutes les ressources utiles au quotidien
  • Un tableau de bord : qui spécifie la liste des outils utilisés par le collectif ainsi que leurs usages
  • Un régulateur d?infobésité qui limite le flux d'information nécessaire et capitalise un grand nombre de ressources au même endroit,

Que trouve t-on dans une gare centrale ?

Pour rendre concret l'intérêt d'une gare centrale, voici quelques exemples d'éléments que nous pouvons y trouver.

Pour favoriser une gouvernance collective

  • Les éléments de définition du collectif et dans lesquels s'inscrit l'action (valeurs, finalité, objet, raison d'être, projet associatif...)
  • Les règles de prise de décision afin de permettre à chacun de contribuer selon les modalités définies collectivement
  • Les modalités de gouvernance et les rôles de chacun qui rend lisible les différents organes qui rythment la vie du collectif et leurs fonctions (groupes de travail, conseil d?administration, comité de pilotage, etc.)
  • L'agenda qui met en avant les prochains temps de rencontre et permet à chacun de savoir quand rencontrer le collectif (réunions formelles, événements,...)
  • L'annuaire ou la cartographie des contributeurs afin de visualiser qui compose le collectif et de prendre contact avec chacun


Pour conserver la mémoire

  • L'historique du collectif afin de pouvoir s'imprégner de sa culture et des grandes étapes de son développement afin d'ancrer le projet
  • Les différents comptes-rendus, en guise de restitution des actions de chacun et en tant que mémoire vivante de l'action
  • Les relevés de décision qui évitent de se reposer plusieurs fois les même questions et de rendre effectifs les choix effectués

Pour agir collectivement

  • La liste des différents outils utilisés par le collectif, leurs règles d'usage utilisés par le collectif. Il peut s'agir des outils numériques ou physiques (forums, listes de discussion, mur des projets, affichage de l'agenda, espace de stockage de documents, etc...) et ce peut-être complété par des liens vers des tutoriels.
  • Les modalité de d'implication dans les actions qui permettent à chacun de savoir comment contribuer sur tout ou partie du projet porté par le collectif (référents, fréquence de réunion, prochaine rencontre, modalités de contribution,etc.).
  • La liste des actions menées en cours ou passées afin de rendre visible ce qui se fait et ce qui s'est fait par le passé afin d'agir en ayant une vision d'ensemble.
  • Les ressources partagées par le collectif (bases de données, fiches méthodologiques, rapports d'activités,...)

Tout cet ensemble n'est pas nécessairement intégré DANS la gare centrale, mais on trouve au moins le lien vers ces informations, qui peuvent utiliser des outils externes.

La gare centrale est le guichet unique qui nous permettra de retrouver une ressource.


Avec quels outils créer une gare centrale ?

De nombreux outils peuvent être utilisés pour des gares centrales, en fonction de la complexité du collectif concerné, de sa taille, du nombre d'éléments à partager et des compétences disponibles.

En voici quelques exemples classés du plus simple (mais limité en fonctionnalité) au plus complexe (mais pleins de possibles) :
  • Un mur avec des punaises : Ça suffit très bien quand on passe tous dans la même pièce suffisamment régulièrement !
Illustration : Source - Laurent Marseault le secoueur de cocotiers | https://cocotier.xyz/files/GareCentrale_rolehdb_20181012111340_20181012112231.jpg https://cocotier.xyz/files/GareCentrale_garecentralehdb_20181012111340_20181012112207.jpghttps://cocotier.xyz/files/GareCentrale_demandehdb_20181012111340_20181012112253.jpg

  • Les Pads : avec les papapad. Le  PapaPad est la papa de tous les pads, il est bien utile pour ne pas perdre les liens vers ses pads de comptes-rendu, mais vite limité !
Illustration : https://partage.osons.cc/s/MphMWRcXhiGTYpX
Créer un pad : https://framapad.org/

  • Padlet : c'est un principe de "tableau blanc" sur lequel on va pouvoir coller un certain nombre d'éléments. Il deviendra peu lisible dés lors que l'on aura trop de choses à y mettre.
Illustration de gare sous padlet :
Créer un padlet : https://padlet.com/

  • Wekan / Trello : ce sont des tableaux de bords adaptés à agencer un plus grand nombre d'éléments que Padlet, notamment car l'outil permet d'organiser plusieurs tableau dédié à une équipe.
Illustration de gare sous trello : https://partage.osons.cc/s/goFb5XJsHS69sGo
Créer un tableau Trello : https://trello.com/

  • Agorakit : un outil qui permet de créer une sorte de minisite avec un certain nombre d'outils déjà intégrés (agendas, annuaire, cartographie des membres, etc. Il s'agit 'un logiciel libre. il rencontre une limite dés lors que nos besoins sortent du cadre déjà prévu.
Illustration de gare sous agorakit :
Créer un espace agorakit : https://agorakit.org/fr/

  • Yeswiki : c'est un logiciel de création de site webs collaboratifs, facilement modifiable par chacun. Il demande une prise en main plus importante que les autres outil mais s'adapte à tous les besoins du collectif.  YesWiki a été conçu pour rester simple, mais il a été aussi pensé pour que des fonctionnalités cachées, installées par défaut, puissent être activées au fur et à mesure de l'émergence des besoins du groupe.
Illustration de gare centrale sous yeswiki : http://aiguillage.artefacts.coop/?PagePrincipale
Créer un wiki : https://colibris-wiki.org/?PagePrincipale


Sources:
Auteur.trice(s) de la ressource : Romain Lalande
Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
Contributeur.trice.s ayant expérimenté cet outil :
garecentraleespacedetravailcollaboratif_assembl.png
GareCentraleEspaceDeTravailCollaboratif (Outil numérique), écrite par RomainLalande
créée le 23.05.2018 à 18:51, mise à jour le 26.10.2018 à 17:01.

Les listes de discussion

Pour quel usage utiliser cet outil ? : Trouver une date commune, Veille (Collectionner, organiser et partager des liens web), Partage et diffusion d'événements, Echanger à distance, Prise de décision et gouvernance
Description de l'outil : Les listes de discussion consistent en une adresse mail derrière laquelle des utilisateurs peuvent s'inscrire : lorsqu'un mail est envoyé à cette adresse (par exemple nom-de-la-liste@domaine-de-la-liste.fr), l'ensemble des personnes abonnées le reçoivent.
Lien vers l'outil : http://listes.comptoir.net/
Auteur.trice(s) de la ressource : Romain Lalande
Licence d'utilisation la ressource : CC 0
Contributeur.trice.s ayant expérimenté cet outil :
LesListesDeDiscussion (Outil numérique), écrite par RomainLalande
créée le 30.08.2017 à 18:29, mise à jour le 31.08.2017 à 15:02.

Les Pads - etherpad

Pour quel usage utiliser cet outil ? : Ecriture collaborative
Description de l'outil : C'est un document collaboratif en ligne où chacun peut écrire simultanément:

  • Chacun dispose d'une couleur pour écrire
  • On peut ajouter ou modifier à plusieurs et en direct
  • On peut exporter le document pour en faire des sauvegardes
  • Il est accessible à tout utilisateur disposant du lien

Créez vos pads : https://framapad.org/
Un descriptif complet de cas d'usages et de règles d'utilisation utiles : http://savoirscommuns.comptoir.net/pad

Avantages :
  • Le grand classique des premières expériences irréversibles de coopération.
  • Très très simple d'utilisation, toute participation est directement visible par les autres, beaucoup de possibilités d'export, permet une co-rédaction en synchrone, "wysiwyg" (la mise en page se fait comme dans un traitement de textes classique).
  • Les notes prises sont plus complètes.

Inconvénients :
  • Créer un pad directement à partir de la barre d'adresse du navigateur peut constituer un obstacle méthodologique important.
  • Selon la qualité de la connexion internet l'expérience peut être totalement contre productive

Pour aller plus loin : Se créer un compte privé sur Framapad
En créant un compte sur Framapad.org, vous créez un espace de travail où vous pouvez inviter des utilisateurs (dont l'accès est protégé par mot de passe), créer des pads internes au groupe ainsi formé, et avoir accès à des fonctionnalités d'administration de vos pads : listage, archivage, téléchargement, suppression.
Un pad créé depuis un compte est donc être réservé, par défaut, aux seuls membres du compte (privé), mais il peut également être ouvert à tous comme les pads publics, ou encore protégé par un mot de passe spécifique.
->Tutoriel sur l'intérêt et l'utilisation de pad privé
Lien vers l'outil : https://framapad.org/
Lien vers le mode d'emploi : http://savoirscommuns.comptoir.net/pad
Auteur.trice(s) de la ressource : Romain Lalande, Florence Le Nulzec, Frédéric Renier, Supagro Florac
Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
Contributeur.trice.s ayant expérimenté cet outil :
LesPadsEtherpad (Outil numérique), écrite par RomainLalande
créée le 13.09.2017 à 16:20, mise à jour le 17.05.2018 à 21:22.

Liberapay : récolter et se répartir des fonds en autonomie

Pour quel usage utiliser cet outil ? : Prise de décision et gouvernance, Récolter des fonds
Description de l'outil :

LiberaPay est un service en ligne basé sur un logiciel libre qui permet de financer des projets ou des individus via des rétributions récurrentes (rythme hebdomadaire). Concrètement, vous choisissez à quelle hauteur vous souhaitez contribuer chaque semaine et la somme correspondante est versée de manière récurrente au projet ou à la personne concernée.

Lorsqu'il s'agit d'un projet, les différents individus constituant « l’équipe projet » gèrent chacun de manière autonome la part du montant acquis par le projet qu'ils souhaitent s'attribuer en fonction de leurs contributions. A chaque projet de définir la manière dont se décide la répartition de cette somme. L’expérimentation et le développement de tels modes de rétribution est un véritable enjeu pour imaginer de nouveaux modèles économiques autours de communs.

Il est possible pour des personnes physiques, mais aussi pour des personnes morales d'utiliser ce service dans la mesure où il propose l'édition de factures.

Le paiement en ligne sécurisé par carte bancaire est proposé via le prestataire mangopay (1,8% de commission lors du versement + 0,18€ forfaitaires). De nouvelles solutions de paiement moins onéreuses seront bientôt proposées.


Avantages de l'outil :
  • Une révolution quant aux modes de rétribution au sein des collectifs. L’outil et la méthode associée permet de donner à l’individu le pouvoir de décision là où c’était encore quasi impossible : la rémunération.
  • La plate-forme est assez intuitive
  • Le fonctionnement n’est pas compliqué à assimilé une fois expliqué
  • Permet une totale transparence quand à l’usage des fonds associés à un projet, avec potentiellement le suivi d’une roadmap publique communiquée en amont.
  • Permet de décider par le faire, et de faire avancer les projet à la volonté de ses contributeurs
  • Une belle piste pour explorer des modèles nouveaux de rétribution de Communs
Inconvénients de l'outil :
  • Plate-forme et concept encore peu connu, qui freine certainement les contributions du grand public
  • Encore peu d’usages réels, la communauté autour de la plate-forme n’ayant pas encore atteint une masse critique.
  • Nécessite d’avoir bien définit les règles et les modalités de répartition en amont : chacun pouvant réclamer la somme qu’il lui estime être due, des conflits sont à prévoir si ce n’est pas le cas
Lien vers l'outil : https://liberapay.com/
Auteur.trice(s) de la ressource : Romain Lalande
Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
Contributeur.trice.s ayant expérimenté cet outil :
liberapayrecolteretserepartirdesfondse_liberapay_mastodon.png
LiberapayRecolterEtSeRepartirDesFondsE (Outil numérique)
créée le 18.06.2018 à 19:34, mise à jour le 08.07.2018 à 10:34.

Loomio – donner son avis sur une proposition

Pour quel usage utiliser cet outil ? : Faire un sondage, Prise de décision et gouvernance
Description de l'outil :

Loomio est un outil de prise de décision à distance qui permet de voter et de discuter d’une proposition.


Loomio permet différents niveaux d’ouverture et de transparence : vision et vote publics ouverts à tous ou limités à un groupe restreint. L’ensemble d’une communauté peut par exemple exprimer un avis sur une proposition tout en réservant le vote à certains contributeurs… mais c’est un outil qui s’adapte à presque tous les modes de prise de décision, à vous de l’adapter à vos envies.


La durée du vote est définie par chaque groupe et quatre options sont disponibles : accord, désaccord, abstention ou blocage. L’outil est donc particulièrement adapté aux décisions par consentement puisque l’on peut affirmer un désaccord non bloquant ou bien bloquer une décision afin de demander une vrai discussion sur le sujet.


Vous trouverez un exemple d’usage de Loomio à travers les cas d’ANIS et d'OpenStreetMap France.


Exemple de découverte présentielle des prises de décision liées à ce type d'outils : https://ressources.osons.cc/?AtelierAuxGrandsVoisinsExperimenterLaPr

Avantages de l'outil :
  • Outil simple et ergonomique
  • C’est un logiciel libre
  • Permet de rendre visible les décisions à un grand nombre et de les historiser pour en garder des traces ;
  • Il s’adapte à presque tous les usages
  • Permet d’éliminer des temps d’échanges physique toutes les micro-décision pour dégager du temps afin de discuter des sujets de fond.
  • Les votes ne sont pas figés : pendant toute la durée du vote, les discussions peuvent faire évoluer les avis des uns et des autres.
  • Possibilité d’ajouter des pièces-jointes
  • Possibilité d’ouvrir l’espace de discussion dédié à un sujet général avant de permettre le vote sur une décision formulée plus précisément.

Inconvénients de l'outil :
  • Nécessite des règles de gouvernance très claires afin que le numérique ne constitue pas un frein à la participation de tous, ni une manière de ne pas discuter physiquement  de décision bloquante du fait de la dématérialisation
  • La prise de décision dématérialisée ne correspond pas à tous les groupes ni à tous les sujets.

Lien vers l'outil : https://www.loomio.org/dashboard
Auteur.trice(s) de la ressource : Romain Lalande
Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
Contributeur.trice.s ayant expérimenté cet outil :
loomiodonnersonavissuruneproposition_loomio_osm2.png
LoomioDonnerSonAvisSurUneProposition (Outil numérique), écrite par RomainLalande
créée le 18.06.2018 à 07:46, mise à jour le 08.07.2018 à 10:34.

Mapilary - Service de street view citoyen

Pour quel usage utiliser cet outil ? : Cartographie
Description de l'outil : Mapilary est une application qui permet de réaliser des prises de vues géolocalisées de ses itinéraires et de les verser ensuite en ligne.
Les utilisateurs recréent alors un " StreetView" libre et créé par les citoyens. Il est possible d'utiliser un simple téléphone portable ou des caméras 360°.
Lien vers l'outil : https://www.mapillary.com/
Lien vers le mode d'emploi : https://partage.osons.cc/s/gsQwBh6QPx0HFZS
Auteur.trice(s) de la ressource : Laurence Picado
Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
Contributeur.trice.s ayant expérimenté cet outil :
MapilaryServiceDeStreetViewCitoyen (Outil numérique)
créée le 05.02.2018 à 08:38, mise à jour le 05.02.2018 à 08:38.

Mumble - échange vocal

Pour quel usage utiliser cet outil ? : Echanger à distance
Description de l'outil : Un logiciel pour discuter à distance et à plusieurs via internet !
Nécessite de disposer d'un serveur ou d'utiliser un serveur public.
Auteur.trice(s) de la ressource : Sans
Licence d'utilisation la ressource : CC 0
Contributeur.trice.s ayant expérimenté cet outil :
MumbleEchangeVocal (Outil numérique)
créée le 16.09.2017 à 10:24, mise à jour le 16.09.2017 à 10:24.

Openagenda

Pour quel usage utiliser cet outil ? : Partage et diffusion d'événements
Description de l'outil : Un agenda collaboratif et ouvert en ligne, avec beaucoup de fonctionnalité pour l'intégrer à son site web, diffuser sur les réseaux sociaux, etc.
Lien vers l'outil : https://openagenda.com/
Lien vers le mode d'emploi : http://savoirscommuns.comptoir.net/openagenda
Auteur.trice(s) de la ressource : Romain Lalande
Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
Contributeur.trice.s ayant expérimenté cet outil :
    OpenagendA (Outil numérique)
    créée le 16.09.2017 à 10:26, mise à jour le 18.12.2017 à 16:44.

    Umap - Les cartes thématiques

    Pour quel usage utiliser cet outil ? : Cartographie
    Description de l'outil : Umap permet de dessiner, marquer, colorier, annoter? les fonds de carte d?Open Street Map pour les afficher ensuite dans votre site web ou les imprimer.
    image PageFormations_umap.png (0.5MB)

    Intérêts principaux et limites

    Particulièrement adaptées aux projets de territoires, cartographier collaborativement permet de réunir plusieurs acteurs pour réaliser et afficher des cartes géographiques thématisées autour d'un projet.

    Les utilisations peuvent être multiples :
    • valoriser un projet
    • présenter différents acteurs
    • définir les contours géographiques
    • affirmer la territorialité
    • afficher la complexité sur le terrain
    • révéler une problématique

    Basé sur Open Street Map, le fond de carte de Umap peut être mis à jour par chacun en temps réel.

    Limite : si les cartes créées sont facilement modifiables par tous sans grande compétence numérique, il est nécessaire d?accompagner physiquement les personnes dans leur premier pas. Une carte Umap demande donc une dose minimale d?animation pour vivre sur la durée.

    Mode d'emploi

    Un tutoriel en 12 leçons est mis à disposition par Carto Cité : https://frama.link/tuto_cartocite
    Pour mettre à jour le fond de carte, un tutoriel dédié à Open Street Map proposé par Tiriad : https://frama.link/tuto_osm
    Lien vers l'outil : http://umap.openstreetmap.fr/fr/
    Auteur.trice(s) de la ressource : Carto cité, Collectif Animacoop, Artefacts
    Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
    Contributeur.trice.s ayant expérimenté cet outil :
    UmaP (Outil numérique), écrite par RomainLalande
    créée le 31.01.2018 à 17:17, mise à jour le 17.05.2018 à 23:21.

    YesWiki - Le wiki pouvant faciliter la coopération

    Description de l'outil : Yes Wiki est un logiciel qui permet de créer simplement des sites web collaboratifs.

    Wiki Wiki signifie rapide, en Hawaïen.
    • Tout le monde peut modifier la page.
    • En contre partie d'une grande facilité de modification, on gère aussi une capacité à revenir en arrière à n'importe quel moment : on garde l'historique des modifications.

    > Par ces deux principes, les Wikis sont des dispositifs permettant la modification de pages Web de façon simple, rapide et interactive.

    Yes Wiki fait partie de la famille des Wikis. Il a la particularité d'être très facile à installer, en français.

    Yes Wiki a été conçu pour rester simple.
    Il a été cependant pensé pour que des fonctionnalités cachées, installées par défaut, puissent être activées au fur et à mesure de l'émergence des besoins du groupe.

    Pour cela on pourra facilement dans Yes Wiki
    • modifier une page par simple double-clic
    • modifier les menus
    • gérer des ergonomies différentes au sein d'un même wiki
    • changer l'apparence des pages (colonage, style graphique...)
    • élaborer une base de données coopérative puissante
    • avoir des rendus variés de cette base de donnée, sous forme
      • d'agenda
      • de carte
      • de listes
      • de flux d'information...

    La ferme pour créer ses wikis de test : https://ferme.yeswiki.net/
    Lien vers le mode d'emploi : https://yeswiki.net/wakka.php?wiki=DocumentatioN
    Auteur.trice(s) de la ressource : Yeswiki (communauté)
    Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
    Contributeur.trice.s ayant expérimenté cet outil :
    YeswikiLeWikiPouvantFaciliterLaCooperat (Outil numérique)
    créée le 19.12.2017 à 12:09, mise à jour le 19.12.2017 à 16:10.

    [Cas d’usages] Choisir collectivement les affectations budgétaires collectifs en CAE avec Cobudget

    Pour quel usage utiliser cet outil ? : Exemples / illustrations et cas d'usage d'outils
    Description de l'outil :

    p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 120%; }a:link { } En 2018, Cobudget a été expérimentés simultanément au sein de deux Coopératives d’Entrepreneurs : Artefacts en région Centre Val de loire, et OPTEOS à Lille. Plus d’information sur les CAE, coopératives d’entrepreneurs via ce lien.


    Artefacts : affecter les bénéfices annuels à des projets collectifs


    Avant Cobudget, avant chaque Conseil d’Administration (CA), les sociétaires de la coopérative pouvaient proposer des projets collectifs (porté par au moins deux entrepreneurs) et y associer un budget. Le jour du CA chaque sociétaire répartissait l’enveloppe disponible entre les différents projets sur une fiche papier. La comptable (Audrey de son prénom) prenait ensuite un certain plaisir à effectuer de savants calculs pour attribuer un budget à chaque projet au prorata des votes.


    Ce mode de fonctionnement présentait trois inconvénients :

    • Des saisies manuelles laborieuses et une difficulté pour les personnes absentes physiquement à participer

    • Une impossibilité à avoir connaissance des affectations budgétaires le jour du CA, et donc à les célébrer

    • Des projets souvent financés partiellement, certains ne pouvant s’en contenter, une part du budget n’était finalement pas dépensée

    • Des affectations de budgets individuels ne permettant pas de voir les affectations dans leur ensemble et donc de faire des choix d’affectation réellement éclairés

    En 2018, Artefacts est passé à cobudget en s’inspirant des expérimentations menées par Simon Sarazin à lille, avec un fonctionnement assez différent :

    • Entre un mois et deux semaines avant le CA, l’ensemble des coopérateurs (même les non-sociétaires) pouvent déposer des projets collectifs et les budgets associés sur la plate-forme en ligne. Chacun était invité à questionner à distance les projets des uns et des autres, à demander des précisions ou des modifications. Certains projets se retirent alors à cette étape, d’autres fusionnent.

    • Deux semaines avant le CA, les sociétaires peuvent affecter tout ou partie de leur cagnotte (430€ / personne) aux différents projets, au rythme qu’ils souhaitent

    • Le jour du CA, les projets financés sont célébrés, ceux qui ont fait débat peuvent faire l’objet d’échanges collectifs en présentiel.

    De manière général, Cobudget a eu l’avantage de provoquer des affectations plus dynamiques, permettant de se rendre compte en temps réel de l’état de financement des différents projets. Plutôt que de n’écouter que son envie initiale, on peut alors se positionner vis à vis d’un élan collectif et parfois s’autoriser à soutenir un projet qui nous semblait secondaire si nos projets phares sont déjà financés par les autres.


    L’outil a été très vite et simplement approprié par les entrepreneurs salariés malgré les réticences craintes au départ.


    Suite à cette première expérience, trois frustrations sont apparues :

    • L’utilisation d’un énième outil en ligne, et le peu d’échanges présentiel autour de ces projets.

    • Le manque de préparation à l’intégration de l’outil. Nous n’avions aucune grille d’appréciation collective et certaines décisions ou manque de prise de conscience de l’importance de ce vote a parfois frustré. Le coté « outil de vote" donnant un effet ludique peu en phase avec les engagement financiers conséquents liés aux sommes dont il était question (26 000€ sur l’année).

    • La difficulté de prendre une décision vis à vis des projets « presque financés » : un projet peut-il se concrétiser avec 90 % de la somme ? Avec 50 % ? C’était un des risques non identifiés auquel nous n’avons toujours pas de réponse.

    Dans les améliorations pour la suite, on peut noter :

    • L’appropriation par tous de cet outil, certains n’ayant pas participé à la première expérimentation

    • L’ajout d’une phase de présentation des projets en présentiel pour compléter la phase numérique ayant court en amont.


    OPTEOS : gérer collectivement un budget permanent d’investissement


    Ayant déjà expérimenté Cobudget au sein de plusieurs collectifs Lillois, Simon Sarazin a lancé une expérimentation au sein de sa CAE au printemps 2018.


    L’idée est de proposer une bourse permanente aux projet : chaque membre dispose d’une enveloppe annuelle de 100€, et tout le monde peut proposer un projet et distribuer son « crédit » dés qu’il le souhaite.


    Une réflexion est en cours sur le nombre de droits de vote : ne serait-il pas envisageable d’augmenter l’enveloppe détenue à ceux qui contribuent beaucoup à la CAE sachant que seuls les projets collectifs peuvent être financés ?


    L’expérimentation ne fait que commencer… suite au prochain épisode !


    Si ces sujets vous intéresse, OPTEOS propose d’ailleurs une formation aux outils de répartition financière à travers l’intervention de trois Commoneurs Lillois… plus d’infos via ce lien !


    Auteur.trice(s) de la ressource : Romain Lalande - matière accumulée auprès de Simon Sarazin et Emmanuel Doudat
    Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
    Contributeur.trice.s ayant expérimenté cet outil :
    casdusageschoisircollectivementlesaffec_cobudget_artefacts.png
    CasDusagesChoisirCollectivementLesAffec (Outil numérique)
    créée le 18.06.2018 à 18:58, mise à jour le 02.07.2018 à 15:32.

    [Cas d’usages] Prise de décision à distance avec loomio

    Pour quel usage utiliser cet outil ? : Exemples / illustrations et cas d'usage d'outils
    Description de l'outil :

    Observons deux exemples d’usages de Loomio dans des contextes assez différents : l’association nationale Open Street Map (OSM) France avec un conseil d’administration étalé sur tout le territoire, et ANIS, association lilloise agissant autour de l’Innovation Sociale et du Numérique. Ces deux exemples font appel à des acteurs dont le numérique constitue le cœur d’action, n’hésite pas à nous informer si vous connaissez des structures différentes qui l’utilisent.


    Loomio au sein d’Open Street Map France

    Le contexte

    Du coté d’OSM, la seule instance habilité à prendre les décisions est le Conseil d’Administration. Ce CA se réunit chaque mois à distance via un outil de discussion écrit (historiquement IRC, mais une équipe Framateam dédiée depuis peu).


    Les échanges du CA sont ouverts à tous les contributeurs qui le souhaitent (adhérents ou non), mais les prises de décision sont réservées au CA, qui peut néanmoins tenir compte des avis exprimés par les autres interlocuteurs.


    Avant Loomio

    Avant Loomio, les votes se faisaient grâce à des « +1 » exprimés en direct dans le chat, ce qui posait deux problème :


    • Un problème de transparence : difficile d’historiser et de garder une trace des prises de décision quand elles sont mélangées à d’autres échanges au sein d’un canal de discussion

    • Un problème de légitimité des prises de décision : impossible de s’assurer que chaque personne ait bien vu passé le vote, ni d’être certain du sujet sur lequel les uns et les autres votent lorsque plusieurs discussions croisées s’entre-mêlent.

    Avec loomio

    Désormais, dés qu’une décision doit être prise, elle est clairement formulée sur Loomio, tout le monde peut y exprimer son avis et voter. Le CA garde ainsi une trace des votes et chacun a le temps de s’exprimer / de réfléchir la décision plus posément.


    L’appropriation de Loomio par le collectif a d’ailleurs été décidé sur loomio, ce qui nous permet de comprendre les raisons qui ont provoqué ce choix : https://www.loomio.org/d/dl7UoiCz/2016-00-utiliser-loomio-pour-les-d-cisions-de-l-association .


    Loomio au sein d’ANIS

    Le contexte

    ANIS est une association Lilloise dont les adhérents sont des acteurs (personnes morales ou individus) actifs localement dans le champs du numérique placé au service de l’Innovation Sociale.


    Avant Loomio

    Comme au sein d’une association classique, les décisions étaient prises à la majorité lors de réunions physiques entre adhérents à l’issue de discussions.


    Avec loomio

    ANIS utilise loomio pour soumettre toutes les décisions au vote avant une réunion physique. Tant qu’un nombre suffisant de personnes se sont exprimées et qu’aucun vote bloquant n’a été posé, les décisions peuvent ainsi se prendre à distance.


    L’intérêt pour ANIS est ici de pouvoir tirer un maximum profit des temps de réunion (toujours trop rares) pour aborder les sujets qui portent à débat afin de pouvoir prendre les décisions les plus difficiles dans les meilleures conditions possibles. Loomio permet également de commencer à formuler à l’avance des avis pour permettre à chacun de creuser un peu plus le sujet.


    Grâce à loomio, la majorité des décisions se prennent désormais à distance, l’idée étant que lorsqu’on demande l’accord à distance, il est rare que les désaccords soient bloquants, et les personnes pour qui la décision revêt peu d’importance ne vont pas nécessairement en débattre alors qu’en réunion physique, chacun à tendance à vouloir donner son avis même s’il n’apporte pas d’éclairage supplémentaire. L’outil aide donc à lâcher prise.


    Dernier élément, ANIS se sert également de Loomio pour historiser les décisions, et parfois même pour garder des traces de décisions d’affectation de fond pourtant déjà validées, comme on peut le voir dans cet exemple.


    Retrouvez tout l’historique de décision d’ANIS via ce lien : https://www.loomio.org/g/7J2cjXnk/anis-association .


    Auteur.trice(s) de la ressource : Romain Lalande - matière accumulée auprès de Simon Sarazin et Cyrille Giquello
    Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
    Contributeur.trice.s ayant expérimenté cet outil :
    casdusagesprisededecisionadistanceave_loomio_osm2.png
    CasDusagesPriseDeDecisionADistanceAve (Outil numérique), écrite par RomainLalande
    créée le 18.06.2018 à 07:58, mise à jour le 05.07.2018 à 16:55.
    Filtrer par usages